Les dossiers

Quand faire son pré-enregistrement EASE pour le Cap-Vert ?

Par 15 juillet 2023Pas de commentaires

Le Cap-Vert est une destination prisée des voyageurs en quête de paysages paradisiaques. Pour y accéder, il faut cependant se plier à certaines règles et démarches. Dans cet article, nous aborderons le sujet du EASE pour le Cap-Vert, les informations sur l’aéroport, le visa, le voyage et tout ce dont vous avez besoin pour faciliter votre séjour dans ce magnifique archipel.

Qu’est-ce que le EASE et comment l’obtenir ?

L’EASE, également appelé « Electronic Application for Security Evaluation », est un système de pré-enregistrement obligatoire pour les voyageurs souhaitant se rendre au Cap-Vert. Il permet aux autorités cap-verdiennes d’évaluer et d’autoriser votre entrée sur le territoire avant votre arrivée. L’EASE doit être effectué par tous les visiteurs étrangers, quel que soit leur motif de déplacement (tourisme, affaires, transit…).

Procédure de demande d’EASE

Pour obtenir votre EASE, vous devez suivre ces étapes :

  1. Rendez-vous sur le site officiel du gouvernement cap-verdien dédié au EASE ou sur le site d’une agence visa reconnue ;
  2. Complétez le formulaire en ligne avec vos informations personnelles, celles de votre passeport et vos dates de séjour au Cap-Vert ;
  3. Effectuez le paiement des frais de demande en ligne (31 €, hors frais de service) ;
  4. Après validation de votre demande, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant votre EASE sous forme d’un fichier PDF.

Le délai moyen pour obtenir votre EASE est généralement de 48 à 72 heures, il est donc recommandé de le faire au moins 72 heures avant votre départ. Une fois obtenu, il est valable 1 an pour des séjours de 30 90 jours et doit être présenté lors de l’embarquement et à l’arrivée au Cap-Vert.

Tout savoir sur le visa et les formalités administratives pour le Cap-Vert

En plus de l’EASE, certains voyageurs peuvent être tenus de demander un visa touristique pour entrer au Cap-Vert. Les ressortissants français et la plupart des pays de l’Union européenne sont exemptés de visa pour un séjour de moins de 30 jours. Pour les autres nationalités, il convient de se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat cap-verdien de leur pays de résidence.

Pour ceux qui sont concernés par cette obligation, voici les documents nécessaires :

  • Un passeport valide pour toute la durée du séjour ;
  • Le formulaire de demande de visa dûment rempli ;
  • Une photo d’identité récente ;
  • La preuve de réservation d’hébergement durant votre séjour ;
  • Le justificatif de paiement des frais de visa (environ 50 euros).

Arrivée à l’aéroport : que faire et à quoi s’attendre ?

Lorsque vous arriverez à l’aéroport international de Praia ou de Sal, vous devrez passer par le contrôle des passeports. Pour faciliter votre entrée sur le territoire cap-verdien, assurez-vous d’avoir avec vous :

  • Votre passeport valide ;
  • Le document EASE imprimé ou sous format numérique ;
  • Votre visa (si nécessaire) ;
  • La preuve de réservation d’hébergement ;
  • Un billet retour ou de continuation pour prouver votre intention de quitter le pays avant l’expiration de votre autorisation de séjour.

Conseils pour un voyage serein au Cap-Vert

Organiser votre transport et hébergement à l’avance

Pour éviter les tracas une fois sur place, il est fortement recommandé de réserver vos transports (vols internes, transferts, location de voiture…) et votre hébergement avant votre départ. De plus, cela vous permettra de profiter des meilleures offres disponibles.

Souscrire à une assurance voyage

Même si le Cap-Vert est un pays sûr pour les touristes, il est toujours prudent de souscrire à une assurance voyage couvrant les frais médicaux, les annulations de vol et les pertes de bagages.

Se familiariser avec la langue et la culture locale

La langue officielle du Cap-Vert est le portugais, mais le créole cap-verdien est également couramment parlé. Apprendre quelques mots et phrases de base dans ces langues peut faciliter grandement votre communication avec les locaux. Par ailleurs, respectez les coutumes et traditions locales pour favoriser des échanges harmonieux avec la population.